Ils auront lutté jusqu’au bout. Les U19 Nationaux du Paris FC se sont inclinés ce dimanche après-midi (1-1; tab 5-4)  lors d’une séance de tirs au but très engagée au stade Jean Bouin contre l’AS Saint-Priest. Le Paris FC n’ira pas plus loin que les seizièmes de finale de Gambardella. 

Les hommes de Mathieu Lacan ont une nouvelle fois achevé une rencontre aux tirs au but, tout comme face à Massy et l’AJ Auxerre. Mais cette fois-ci, c’est Saint-Priest qui a su avoir le dernier mot. Le club de la banlieue lyonnaise avait bien entamé la rencontre avec deux incursions dans le camp du Paris FC (3e), avant que l’équipe de la capitale ne réplique dans la surface adverse et que le cuir soit contré(11e). Le gardien de but de l’ASSP a eu du fil à retordre avec deux parades réalisées lors de vingt premières minutes riches en intensité.

Une rencontre dont le rythme fût haché à de nombreuses reprises par des fautes, mais l’AS Saint-Priest finit par ouvrir la marque grâce à Moussa Djoumoi sur l’unique tir des SanPriots en première période.(1-0, 44e). Les deux formations regagnaient le vestiaire sur le score de 1-0, alors que les esprits commençaient à s’échauffer sur la pelouse de Jean Bouin.

Dès le retour sur le terrain, le Paris FC s’est montré beaucoup plus entreprenant face à son adversaire lors des dix premières minutes de jeu, mais se heurtait à Chorfa au but. Les Sanpriots reprenaient le dessus sur une action de Bassinga qui touchait la barre transversale (62e) et ensuite le poteau quelques minutes plus tard. Le Paris FC a eu l’opportunité de reprendre le dessus en répliquant dans la foulée créant de son côté quelques occasions. Les Parisiens obtenaient dans la foulée un penalty sifflé à cause d’un joueur adverse qui fauchait Nicholas Gioacchini dans sa course seul au but, que Marco Essimi transformait (1-1, 74e). Saint-Priest se montrait dangereux en contre et notamment lors de la dernière action dans le match, qu’Erwan Derradji parvenait à écarter avant que l’arbitre ne sifflait la fin du temps réglementaire.

Face à sa troisième séance de tirs au but consécutive, le Paris FC butait face à Saint-Priest en mort subite, suite un tir manqué d’Erwan Derradji. Malgré l’élimination, les jeunes parisiens n’ont pas démérité et ont réalisé un beau parcours en coupe de Gambardella, souligné par l’énorme travail de Mathieu Lacan et son staff : »Forcément déçus de la défaite car il y avait des opportunités de gagner le match. Ils ont joué avec leurs valeurs, le public.. Bravo à eux, ils ont fait tout ce qu’ils pouvaient pour gagner le match. C’était du 50-50, on a tout donné et quand ça ne rentre pas, on le paye », a déclaré ce dernier à l’issue de la rencontre.

Crédits photo : AS Saint- Priest

Sponsors