AC Ajaccio – Paris FC : Les Corses à l’expérience

AC Ajaccio – Paris FC : Les Corses à l’expérience

Sur le terrain de l’AC Ajaccio, le Paris FC a subi une défaite 2-0. Malgré une première période intéressante, les Corses ont su prendre le dessus sur les Parisiens en seconde période grâce à l’expérimenté Ghislain Gimbert.

Conquérant dès les premières minutes, le Paris FC se procure rapidement quelques situations de but. La première frappe est signée Idriss Ech-Chergui mais bien captée par Goda, le portier de l’AC Ajaccio (12e). Ce dernier sort ensuite bien dans les pieds de Malik Tchokounté après avoir repoussé une frappe de Cyril Mandouki (14e). Les hommes de Fabien Mercadal ont bien entamé la rencontre et étouffent leur adversaire corse. L’ouverture du score aurait pu être signée Thomas Delaine, aligné ce soir au poste de milieu gauche, mais sa reprise est légèrement déviée en corner (16e). Les Parisiens sont dominateurs mais ne parviennent pas à être tueurs dans la surface.

Après la pause, la maîtrise change de camp et l’AC Ajaccio manque d’ouvrir la marque sur une tête à bout portant de Wissa (53e). Peu avant l’heure de jeu, le Paris FC est tout heureux de voir un but de l’AC Ajaccio refusé pour une position de hors-jeu très limite de Gimbert (58e). Parti dans le dos de la défense, l’attaquant ajaccien fraîchement entré en jeu pousse le cuir qui prenait la direction du but après que Souleymane Karamoko ait manqué son intervention. Mais c’est finalement le capitaine Cavalli qui ouvre le score sur penalty après que Gimbert ait été déséquilibré dans la surface par Ousmane Sidibé (63e). Le Paris FC se remet à l’attaque et il faut encore un ajaccien pour détourner légèrement le tir de Lalaina Nomenjanahary (73e). A dix minutes du terme, sur un contre rondement mené, l’AC Ajaccio double la mise grâce à Laci qui reprend un service royal de Gimbert (81e). Terrible pour le Paris FC, d’autant plus qu’Hervé Lybohy va se faire exclure dans les derniers instants après s’être fait avoir par un dribble de l’inévitable Gimbert (89e).

Dominateur en première période, le Paris FC aura manqué de précision dans la zone de vérité avant de se faire punir en seconde mi-temps. Encore immatures à ce niveau, les Parisiens continuent d’apprendre. Mardi prochain, ils recevront le Clermont Foot 63 en Coupe de la Ligue avant d’accueillir vendredi l’AJ Auxerre en championnat.

Fiche technique

AC Ajaccio 2-0 Paris FC
Buteurs : Cavalli (64e sp), Laci (81e)
Avertissements : Nouri (51e) ; Kerrouche (12e), Delaine (50e), Sidibé (63e), Akichi (72e)
Exclusion : Lybohy (89e)
3 320 spectateurs
Arbitre : M.Stinat

AC Ajaccio : Goda – Hergault, Sainati, Avinel, Cabit – Coutadeur, Boé-Kane – Maazou (Vialla, 83e), Cavalli (cap.) (Laci, 65e), Nouri – Wissa (Gimbert, 54e). Entr. : Pantaloni.

Paris FC : Demarconnay – Sidibé, Bong, Lybohy (cap.), Karamoko – Akichi – Ech-Chergui (Nomenjanahary, 70e), Mandouki, Kerrouche (Etshimi, 75e), Delaine (Lopez, 64e) – Tchokounté. Entr.: Mercadal.

L’agenda du week-end

L’agenda du week-end

Vendredi 18 août

Ligue 2 : AC Ajaccio – Paris FC, 20h, stade François-Coty (4ème journée)

Samedi 19 août

National 3 : Paris FC – Bobigny AF, 19h, stade Déjerine (1ère journée)

Dimanche 20 août 

U19 Nationaux: FC Chambly – Paris FC, 15h, stade des Marais (1ère journée)

 

Fabien Mercadal : « Il y a une vraie solidarité »

Fabien Mercadal : « Il y a une vraie solidarité »

Fabien Mercadal s’est exprimé en conférence de presse avant d’affronter l’AC Ajaccio au stade François-Coty vendredi soir (20h), pour le compte de la quatrième journée de Domino’s Ligue 2.

Quatre points en trois matchs…
Quatre points c’est quatre points. C’est quelque chose qui nous permet quand même de pouvoir espérer bien finir cette première partie du championnat avant la trêve internationale. De là où l’on vient, on vise avec six ou sept points ou peut être un peu plus, ça nous permettrait de faire vraiment une bonne première partie de saison et une qualification en Coupe de la Ligue. Ce serait un très bon début de championnat. On sait qu’on est encore en construction. On bâtit notre équipe tous les jours, on tente sans perdre ce qu’on a déjà. On a aussi des moments difficiles, comme après la défaite ou pour le recrutement car ce n’est pas simple notamment avec trois matchs à gérer et un groupe qui n’est pas totalement finalisé. Je trouve qu’il y a une vraie solidarité, tout le monde va dans le même sens du club, que ce soit le staff, les joueurs, la direction, ou encore les salariés du club. Et franchement, ça n’existe pas ailleurs.

Hormis la défaite, vous avez fait une bonne deuxième mi-temps face au Havre…
On ne peut pas tout mettre sur la tête des joueurs. Nous le staff, on a essayé de bien gérer la semaine à trois matchs. Est ce qu’on a fait le bon choix et bien entrainé les mecs? Je ne suis pas certain. Quand tu n’es pas bon sur une première mi-temps, c’est que les gars n’étaient pas prêts à jouer. Pour ceux qu’on a laissé au repos, ils étaient peut-être sous-entraînés, et ceux qu’on a fait enchainer, c’était peut-être de la fatigue. On a aussi notre part de responsabilités. Il faut ressortir de ce match là avec aussi quelques certitudes en seconde mi-temps. Après, le score est tellement lourd…  Comme je dis souvent, « victoire et défaite sont parfois de sacrés menteurs » et ne pas détecter ça, serait une faute professionnelle pour nous. Quand tu perds et que tu as fait de bonnes choses, il faut savoir le dire aux joueurs, de la même manière que quand tu gagnes. On a été défaillants en première période et certainement manqué de patience en seconde mi-temps. Il faut qu’on puisse mettre ce match-là au crédit de notre culture collective.

Comment abordes-tu ce match contre l’AC Ajaccio vendredi ?
Il faut que le match face au Havre nous enrichisse, comme le prochain match face à l’AC Ajaccio qui ne sera pas simple. Ils ont une belle équipe de Ligue 2, avec un coach et des joueurs qui sont très expérimentés. Ça va être un match qui doit aussi nous permettre de progresser. Vu le contexte, ça sera certainement dur d’aller là-bas oui, mais je continue à dire que j’aime jouer en Corse.

Au sujet du Mercato, que peux-tu nous dire ?
Ça travaille. Il y a beaucoup de contacts qui sont pris. On veut rajouter une plus-value à l’équipe. Un attaquant et un excentré en plus, tout dépend de ce qui se présentera. On ne veut pas manquer de respect à ce groupe et rajouter une plus-value seulement. Quelqu’un qui nous amène l’expérience de la Ligue 2. Signer un joueur  pour le signer ça ne m’intéresse pas. Je ne veux pas entasser les joueurs. Je veux un joueur performant de suite. Il nous faut de la vitesse, un joueur qui nous apporte un plus à l’équipe, au club, et au groupe, mais c’est plus long. Par exemple, Nicolas Maurice-Belay, c’est faux, archi faux, je tenais à clarifier ce point.  Il n’a pas été contacté par le Paris FC. On échange toutes les données et idées avec la direction et Nicolas Maurice-Belay n’a jamais été dans les plans du club.

 

AC Ajaccio – Paris FC : Le groupe parisien

AC Ajaccio – Paris FC : Le groupe parisien

Pour le déplacement sur le terrain de l’AC Ajaccio, vendredi dans le cadre de la quatrième journée de Domino’s Ligue 2 au stade François-Coty (20h), Fabien Mercadal a retenu un groupe de 18 joueurs.

Gardiens : Demarconnay, Aupic

Défenseurs : Bong, Delaine, Sidibé, Yohou, Karamoko, Lybohy

Milieux de terrain : Robail, Nomenjanahary, Mandouki, Akichi, Mimoun, Ech-Chergui, Lopez, Kerrouche

Attaquants : Etshimi, Tchokounte