En déplacement à Nîmes, le Paris FC s’est incliné en fin de match après avoir ouvert le score par Lalaina Nomenjanahary (2-1). Un nouveau but encaissé dans le temps additionnel qui donne un coup d’arrêt aux Parisiens qui restent désormais sur deux défaites.

Entrainement dans la neige mercredi, match sous 17°C ce samedi après-midi ! Les conditions climatiques étaient particulières cette semaine, et il a fallu s’y adapter pour disputer ce match face au second du championnat de Domino’s Ligue 2. Le début de partie est difficile pour les Parisiens qui voient d’abord la tête de Ripart passer au-dessus (7e), et un but refusé sur corner (18e). A la demi-heure de jeu, Redouane Kerrouche concède un penalty en faisant une faute sur Alakouch. Savanier se charge de le frapper et tire sur le poteau (29e) ! Le Paris FC est tout heureux de ce coup du sort et va commencer à mettre le pied sur le ballon. Les coéquipiers d’Hervé Lybohy obtiennent quelques corners mais ne parviennent cependant pas à mettre en difficulté la défense adverse. A la pause, les deux formations rejoignent les vestiaires sans avoir cadré un tir, mais les parisiens ont eu quelques frayeurs.

Après la pause, le Paris FC frappe fort en ouvrant rapidement le score. Suite à un long ballon, Lalaina Nomenjanhary prend son temps pour ajuster Valette, le portier nîmois, et donne l’avantage aux Parisiens (0-1, 50e). La réaction du Nîmes Olympique ne se fait pas attendre et sur un corner, Redouane Kerrouche sauve le ballon sur sa ligne (61e) ! Poussé par son public, Nîmes accentue la pression et trouve la faille grâce à Umut Bozok qui, en renard des surfaces, pousse le cuir au fond des filets (1-1, 67e). L’intensité et la tension s’accentuent, les fautes s’accumulent, les deux équipes donnent tout pour faire la différence. Et dans les derniers instants de la partie, le Paris FC concède un but de Ripart sur coup franc, qui donne la victoire au Nîmes Olympique (2-1, 90e).

Pour le troisième match consécutif, le Paris FC encaisse un but dans les derniers instants de la partie, et perd de nouveaux points. Comment expliquer ce phénomène qui semble se répéter ? Surement un manque d’expérience. Toujours est-il qu’il reste désormais 10 rencontres, 30 points à distribuer, et que tout reste possible ! Cet après-midi face au Nîmes Olympique, le Paris FC a montré qu’il était capable de lutter dans ces matchs qui comptent. Il faudra désormais remettre la machine en route et engranger les points, et dès samedi prochain face au FC Sochaux Montbéliard.

Fiche technique

Nîmes 2-1 Paris FC
Buteurs : Bozok (67e), Ripart (90e + 1) ; Nomenjanahary (50e)
Avertissements : Bozok (15e), Harek (18e), Valdivia (62e) ; Akichi (16e), Tchokounté (58e), Yohou (85e), Mandouki (87e), Mercadal (entr., 88e).
Spectateurs : 10 341
Arbitre : M. Moreira

NIMES : Valette – Alakouch (Paquiez, 66e), Briançon, Harek (cap.), Boscagli – Del Castillo (Vlachodimos, 66e), Savanier, Valdivia (Valls, 85e), Ripart – Alioui, Bozok. Entr. : Blaquart.

PARIS FC : Demarconnay – Sidibé, Yohou, Lybohy, Delaine – Akichi, Kerrouche (Mimoun, 84e), Mandouki, Nomenjanahary (Ech-Chergui, 69e) – Tchokounté, Lopez (Meye, 67e). Entr. : Mercadal.

Crédit photos : Fabrice Foures

Sponsors