Deuxième déplacement du Paris FC qui se rend, ce vendredi soir (20h00), au stade Francis-Le Blé, pour y rencontrer le Stade Brestois 29. Le club breton vient de battre l’ESTAC Troyes (2-1), l’un des relégués de Ligue 1. 

En mai dernier, le Stade Brestois 29 terminait cinquième de la saison 2017/18 de Domino’s Ligue 2 avec 65 points. A l’identique du précédent exercice avec le même nombre de points. Pour sa troisième saison à la tête de l’équipe finistérienne, Jean-Marc Furlan espère mieux et se veut ambitieux tout en gardant la tête sur les épaules : « (…) quand tu te réfères au championnat de Ligue 2 depuis 15-20 ans, la meilleure façon d’aborder ce championnat, c’est de prendre les 42 points. Après, on discutera. Quand tu as 42 points au 15 janvier, tu peux jouer libéré et aller chercher un autre objectif. » Jouer les premiers rôles, oui, mais ne pas brûler les étapes et déjà assurer le minimum, à savoir le maintien, le plus rapidement possible.
A l’intersaison, Bruno Grougi, joueur emblématique du SB29, a mis un terme à sa carrière de joueur professionnel le 18 juillet. Une « retraite » qui s’ajoute aux habituels mouvements de la période. Au niveau des départs, Brest a ainsi perdu le milieu Ibrahima Sissoko (Strasbourg), Jason Berthomier (Troyes) et l’attaquant Habib Diallo de retour à Metz après son prêt de deux saisons. Les dirigeants ont donc opté sur le renforcement de l’entrejeu avec les venues de trois joueurs ayant l’expérience de la Ligue 2 (T.Ayasse, H.Belkebla et Y.Court) et le nouveau prêt du toulousain Jessy Pi.
Pour le début du championnat, le Stade Brestois n’a pas été gâté avec les deux premières journées contre les deux relégués de L1, Metz et Troyes. Pour son premier match à Francis-Le Blé, il a été battu, logiquement, par un FC Metz qui semble déjà bien affûté (0-1). Une semaine plus tard, il s’est imposé à Troyes (2-1). Efficace en première période, grâce à un doublé de son attaquant Gaëtan Charbonnier, le club breton a été solide lors du second acte et est parvenu à contenir l’ESTAC.

Vendredi dernier l’ambiance à Charléty était-elle « glauque » (« de couleur verte tirant sur le bleu » ou « louche et sordide » selon les définitions du Larousse) comme on a pu le lire par ailleurs avec amusement ? Toujours est-il que le Paris FC s’est imposé devant Nancy (2-0). Après celle de mai dernier, c’est une deuxième épine pour l’équipe au chardon battue à Paris pour la deuxième fois en 2018. Une formation encore en rodage qu’il était probablement préférable de rencontrer en début de saison. Pour l’heure, le Paris FC, bien que privé encore une fois de plusieurs éléments, remporte sa première victoire et engrange trois points. Bon pour la confiance. Il s’agit maintenant confirmer ce départ encourageant chez un adversaire d’un autre calibre habitué aux grands rendez-vous de Ligue 2.

ALLEZ LE PARIS FC ! 

La saison dernière

Paris FC : 8e de L2 avec 61 points. 16 V, 13 N, 9 D – 46 bp / 36 bc
Stade Brestois 29 : 5e de L2 avec 65 points. 18 V, 11 N, 9 D –  58 bp/ 43bc

Son entraîneur

Jean-Marc Furlan  est né le 20 novembre 1957. Formé aux Girondins de Bordeaux il a évolué en pro, au poste de défenseur central, à Bordeaux, Montpellier, Laval, Lyon, SEC Bastia, Lens, Saint-Seurin et Libourne. C’est à Libourne qu’il entame sa carrière d’entraîneur en 1993. Des jeunes, il passe à l’équipe première. Entraîneur à Strasbourg et à Nantes, Jean-Marc Furlan a également connu deux temps (très) forts à Troyes, avec deux périodes (2004/07 et 2010/15) particulièrement fastes, marquées, entre autres, par trois montées en L1 (en 2004/05, 2011/12 et 2014/15), un titre de Champion de France de L2 (2014/15) et deux trophées UNFP du meilleur entraîneur de Ligue 2 en 2004/05 et 2014/15. C’est le 30 mai 2016 qu’il s’est engagé avec le Stade Brestois pour trois saisons.

Les recrues :
Thomas Ayasse (Milieu – HAC)
Haris Belkebla (Milieu – Tours)
Yoann Court (Milieu – FBBP01)
Ferris Ngoma (Attaquant – Orléans)
Jessy Pi (Milieu – Toulouse)
Corentin Jacob (Défenseur – Bastia Borgo – Rp)

Les matches de préparation :

– 7/07 : Concarneau (N1), victoire 1-0
– 11/07 : FC Lorient, victoire 3-2
– 14/07 : Stade Briochin (N2), victoire 3-0
– 21/07 : EA Guingamp (L1), nul 2-2

Le point avant la rencontre :

Paris FC :
Gazelec 1- 1 Paris FC
Paris FC 2-0 ASNL

Stade Brestois 29 :
Stade Brestois 0 – 1 FC Metz
ESTAC Troyes 1-2 Stade Brestois

Les précédents Stade Brestois 29 / Paris FC

1974/75 D2/L2 – gr A : Stade Brestois 3-0 Paris FC   Classement : PFC : 15e / SB : 13e
1975/76 D2/L2 – gr A : Stade Brestois 2-0 Paris FC   Classement : PFC : 12e / SB : 15e
1977/78 D2/L2 – gr B : Stade Brestois 0-0 Paris FC   Classement:PFC : 2e / SB : 10e
1980/81 D2/L2 – gr B : Stade Brestois 1-0  Paris FC   Classement : PFC : 15e / SB : 1er
1993/94 N gr A : Stade Brestois 0-0 Paris FC Classement : PFC : 8e / SB : 15e
1996/97 N gr A : Stade Brestois 0-1 Paris FC Classement : PFC : 3e /SB : 15e
2014/15 CdF 8e tour : Stade Brestois 0-0 Paris FC
2015/16 L2 : Stade Brestois 1-0 Paris FC  Classement : PFC : 20e /SB : 10e
2017/18 L2 : Stade Brestois 0-0 Paris FC  Classement : PFC : 8e /SB : 5e

D’un club à l’autre

Jawad El Hajri, Louis Floch, Olivier Guegan, Lionel Justier, Jimmy Modeste, Romain Ouéhi, Pape Sarr, Eric Sitruk, Richard Socrier, Alexis Thébaux et Anthony Weber ont défendu les couleurs des deux clubs. Patrick Parizon a joué au Stade Brestois et entraîné le Paris FC. Alain De Martigny a entraîné les deux clubs. Enfin, Michel Cauzic fut directeur administratif du SB29 pendant quatre années, puis Secrétaire général du PFC.

Rédacteur Philippe Descottes

Sponsors