Portier de la meilleure défense du championnat, Vincent Demarconnay termine sa 9e saison au Paris FC. Autant dire qu’il connait bien l’enjeu de ce derby face à Créteil qui pourrait permettre au Paris FC d’accrocher les barrages.

Dans quel état d’esprit est le groupe avant cette rencontre face à Créteil ?

Déterminé. Il n’y a pas à réfléchir, c’est une finale du championnat pour nous. On n’a pas le choix de prendre les 3 points pour espérer être sur le podium à la fin du match. En espérant un coup de pouce de Boulogne à Dunkerque. Il nous faut absolument gagner ce match car nous ne voulons pas avoir de regret à la fin de ce match. Si par mésaventure, Dunkerque ne gagne pas, et que nous ne gagnons pas non plus, cela serait très difficile à accepter. Nous n’avons pas d’autres choix que de gagner. Peu importe la manière, qui marquera, comment on marquera, peu importe les faits de jeu, il faudra mettre ça de côté. C’est un match qu’il faut remporter, point barre. C’est un derby en plus !

Ce match aura une saveur particulière puisque ce sera un derby et qu’il peut vous permettre de finir 3e.

Oui, peu importe l’adversaire, il aura forcément une saveur particulière vu l’importance du match. Comme c’est un derby, c’est assez particulier pour les supporters, ce sont des matchs particuliers pendant la saison. Le fait que ce soit le dernier match le rend encore plus important.

Ce match est-il le plus important de la saison ?

C’est le match le plus important de notre vie, pour le moment, j’espère qu’il y en aura deux autres derrière. Mais c’est le match le plus important de l’année, de notre vie, nous devons mettre notre vie sur le terrain.

Tu as réalisé 15 clean sheets en 23 matchs, c’est plutôt pas mal !

Oui, ce serait bien qu’il  y en ai 16, et je vise le seizième dès vendredi. Si ça nous permet d’être troisième et d’être barragiste tant mieux, si ça ne nous permet que d’être quatrième ça ne restera qu’une statistique.

Les supporters auront-ils un rôle à jouer ?  

Évidemment. Ils ont eu un rôle toute la saison même dans les moments difficiles. Ils sont restés positifs, soudés, unis derrière nous, et pour cela déjà nous les remercions. Forcément, on sait qu’à Charléty ce n’est pas l’enceinte idéale pour que le bruit des supporters résonne, mais quand on est sur le terrain, on les voit, on les entend, et forcément nous attendons un gros soutien de leur part tout au long de la rencontre, et si on peut le faire, ça serait aussi pour eux.