Le Paris FC était à Montpellier ce dimanche pour le choc de la 17ème journée de D1 Féminine. Les parisiennes s’inclinent 2-1 mais peuvent nourrir des regrets car elles ont livré une prestation consistante.

Après plusieurs prestations fades, les joueuses du Paris FC se présentent face au troisième de D1 qui participe à la Ligue des Champions. Pendant les premiers instants, les deux équipes se jaugent et se livrent une vraie bataille du milieu de terrain. La première occasion est montpelliéraine par l’intermédiaire de Laëtitia Tonazzi qui perd son duel face à Karima Benameur (14′). Le Paris FC riposte par Clara Matéo qui intercepte une mauvaise passe en retrait de la défense, et se présente seule face à Murphy. Elle tergiverse et arme une frappe stoppée par la portière du MHSC. Ensuite, le cuir va d’un but à l’autre avec des situations pour les deux formations. Annaïg Butel est impériale derrière et stoppe magistralement Tonazzi, d’un tacle glissé, qui se présentait seule face au but (21′). À la demi-heure de jeu, Montpellier accentue son pressing et va buter par deux fois sur Karima Benameur (32′, 38′). La mi-temps est sifflée sur ce score nul et vierge, avec des parisiennes présentes et qui font plus que résister face aux européennes du MHSC.

Le second acte reprend et voit Montpellier ouvrir le score au bout de quatre minutes, par Valérie Gauvin qui marque de la tête après une remise de Tonazzi (49′ 1-0). Les parisiennes ne baissent pas la tête et répliquent par l’intermédiaire de Gaëtane Thiney qui voit son centre appuyé filer devant le but (51′). Ensuite, Anissa Lahmari est à la réception d’un corner mais sa tête est bien captée par Murphy (57′). Le Paris FC est bien en place et montre un visage bien plus séduisant que lors de ses dernières sorties. Contre le cours du jeu, les montpelliéraines vont se montrer d’un réalisme hors pair. À la suite d’un long ballon dans le dos de la défense, Jakobsson, entrée en jeu quelques minutes auparavant, prend la défense parisienne de vitesse avant de crucifier Karima Benameur (74′ 2-0). Une action de grande classe de la suédoise qui marque sur une des seules incursions des sudistes depuis l’ouverture du score. Le Paris FC ne s’avoue pas vaincu et continue de se porter vers l’avant. Gaëtane Thiney transperce la défense de Montpellier sur le côté droit avant de centrer à ras terre pour Léa Declercq qui catapulte le ballon dans les cages (87′ 2-1). Un but qui récompense la bonne prestation générale du club parisien, qui tente dans les derniers instants d’arracher l’égalisation, en vain.

Le Paris FC s’incline et peut nourrir des regrets, comme trop souvent cette saison contre les « gros ». Mais la prestation satisfaisante d’aujourd’hui doit servir pour enfin retrouver le goût de la victoire en championnat. Face à une équipe montpelliéraine qui jouera son 1/4 de finale de la Ligue des Champions la semaine prochaine, le Paris FC a fait bien plus que résister. Dans le même temps, Soyaux et Bordeaux ont pris des points et se retrouvent à une unité derrière le Paris FC. Dans deux semaines Bordeaux viendra en terres parisiennes pour un match crucial dans la lutte à la quatrième place.

Paris FC : Benameur, Soyer, Cascarino, Butel, Bilbault, Jaurena, Thiney (c), Lahmari (74′ Vaysse), Greboval (55′ Makanza), Declercq, Mateo
Entr : Pascal Gouzenes

Sponsors