Inès Jaurena et le coach Pascal Gouzenes nous livrent leurs impressions après la courte défaite contre Montpellier dimanche (2-1).

Inès Jaurena :

Inès, ton premier sentiment après cette défaite 2-1 à Montpellier ?

D’abord de la frustration d’avoir perdu car on ne gagne pas en championnat depuis le 10 décembre. Au-delà du match et de son contenu, je suis déçue de ne pas prendre de points et de repartir avec une nouvelle défaite.

Il y a quand même eu des choses positives, on a vu une équipe du Paris FC proposer des choses très intéressantes…

Oui, et c’est souvent le cas contre Montpellier car, en terme de niveau de jeu, c’est l’adversaire qui nous est le plus proche en championnat. Les matchs contre elles sont souvent très équilibrés et très serrés, on arrive à faire de bonnes choses, mais malheureusement le constat est là… on perd deux fois contre elles cette année et on ne réussi pas à gagner l’année dernière.

Pourquoi l’équipe n’est-elle pas parvenue à faire un meilleur résultat?

Personnellement, je pense qu’on a du mal à être dangereuses offensivement et à accompagner nos attaques. On se concentre tellement à bien défendre, à faire les efforts sans ballon, qu’il nous manque de l’énergie à mettre dans l’attaque.

Tu as joué toute seule en numéro 6, tu t’es sentie comment ?

C’est un poste que j’aime bien. J’ai beaucoup changé de poste cette année, ça me faisait plaisir de retrouver celui-ci mais si je dois jouer ailleurs au prochain match, pas de souci, tant que l’équipe trouve son équilibre. Il faut dire qu’on compose avec pas mal de blessées en ce moment.

Que faudra-t-il retenir de ce match au moment de jouer contre Bordeaux, match décisif pour la quatrième place ?

Je pense que si on fait le même match qu’’aujourd’hui (hier) contre Bordeaux, il n’y a pas de raison qu’on ne gagne pas. J’espère qu’on réussira à se focaliser un peu plus sur le fait d’emmener plus souvent le danger sur le but adverse.

Pascal Gouzenes :

Pascal, quelle est ton sentiment à la sortie du match ?

Une grosse frustration. Je trouve que l’on a mis tous les ingrédients pour réussir une belle prestation, et je crois que ça a été le cas. Malheureusement, on n’a pas su être efficaces sur nos nombreux temps forts, alors que Montpellier a été d’une valeur chirurgicale.

Qu’est ce qui a bien marché sur ce match par rapport aux précédentes prestations assez moyennes ? On a vu une vraie équipe du Paris FC, rivaliser avec une équipe européenne…

Oui, je pense que les joueuses ont pris conscience des efforts qu’il fallait produire sur le terrain et ont mis pas mal d’engagement athlétique, du coup elles ont réussi à garder un bloc bien compact et à bien utiliser le ballon. Donc c’était plutôt satisfaisant, en effet.

Et sur quoi comptes-tu t’appuyer pour aborder le match de Bordeaux ?

Je pense que je vais m’appuyer sur tout ce qui a été positif dans la possession du ballon et dans les échanges mais aussi regarder les deux-trois petites erreurs que l’on commet et font qu’à un moment donné, Montpellier marque sur les très peu d’occasions qu’elles obtiennent.

Qu’a t-il manqué pour obtenir le nul ou la victoire ?

Notre manque d’efficacité offensif, très certainement.

Sponsors