AS Nancy Lorraine – Paris FC : le groupe parisien

AS Nancy Lorraine – Paris FC : le groupe parisien

Mecha Bazdarevic a retenu un groupe de 18 joueurs pour le déplacement à Nancy lors de la 20ème journée de Domino’s Ligue 2 ce vendredi à 20 heures, au stade Marcel Picot

Gardiens : Demarconnay, Dilo

Défenseurs : Yohou, Karamoko, Perraud, Bong, Rufli, Kanté

Milieux de terrain : Ourega, Akichi, Gbelle, Nomenjanahary, Pitroipa, Kouamé, Azevedo

Attaquants : Sarr, Wamangituka, Lopez

Blessé : Saint-Louis
Raisons personnelles : Mandouki
Choix : Bougrine, Mamilonne, Bamba, Ovono

Mecha Bazdarevic : « Nous verrons où nous en sommes »

Mecha Bazdarevic : « Nous verrons où nous en sommes »

« C’est dans ce genre de déplacement compliqué que nous verrons où nous en sommes ».
 Mecha Bazdarevic s’est exprimé devant la presse avant le match face à l’AS Nancy Lorraine ce vendredi (20h).

AS Nancy Lorraine – Paris FC : présentation de la rencontre

AS Nancy Lorraine – Paris FC : présentation de la rencontre

Pour son 1er match de Domino’s Ligue 2 de 2019, le Paris FC se déplace ce vendredi (20h00) au Stade Marcel Picot pour y rencontrer l’AS Nancy-Lorraine, 19e du classement

La saison dernière l’AS Nancy-Lorraine avait arraché son maintien dans les dernières journées du championnat. Un sauvetage assuré par Didier Tholot, 4e entraîneur sur le banc nancéien au cours d’un exercice cauchemardesque où le club au chardon, champion de Domino’s Ligue 2 en 2016 et relégué de L1, aura bataillé sans discontinuer pour ne pas chuter en National 1. Tout le monde, président, entraîneur, staff, joueurs restés et supporters, espérait que l’ASNL avait tourné la page et redeviendrait ambitieux. Pourtant, c’est le même scénario qui s’est reproduit dès les premières matches de la saison 2018/19. Au cours des sept premières journées Nancy aura perdu sept fois sans inscrire le moindre but. Une courte embellie, avec une victoire au Gazelec (1-0 – 8e journée) et un nul devant Sochaux (0-0 – 9e journée), a fait espérer que le club allait quitter la dernière place et démarrer enfin son championnat. Sauf qu’il n’y a pas eu de réelle amélioration. Tant et si bien que Didier Tholot a été remplacé sur le banc par Alain Perrin à la mi-octobre. Depuis, l’AS Nancy-Lorraine va mieux. Même si l’équipe est toujours relégable (19e, à égalité de points avec la lanterne rouge audonienne), elle a terminé la phase aller sur une série de quatre matches sans défaite (2 victoires et 2 nuls). Samedi dernier, Nancy s’est qualifié pour les 16èmes de finale de la Coupe de France en battant Le Puy 0/1.
Comme tous les ans à la même période, le Paris FC, comme d’autres clubs après la trêve, va devoir faire face à plusieurs inconnus. Va-t-il continuer sur sa lancée ou bien sera-t-il amené à connaître un temps d’adaptation avant de retrouver le rythme ? Si le club de la capitale a disputé un match amical contre Quevilly (1-1), Nancy a déjà renoué avec la compétition grâce à la Coupe de France. Il devra pourtant être à son meilleur niveau et ne pas sous-estimer un adversaire en fâcheuse posture au classement et qui a un urgent besoin de points.

ALLEZ LE PARIS FC !

La saison dernière

Paris FC : 8e de L2 avec 61 points. 16V, 13N, 9D – 46 bp / 36 bc
AS Nancy-Lorraine : 17e de L2 avec 38 points pour 8V,11N, 18D – 39 bp / 54 bc

Son entraîneur : 

Alain Perrin est né à Lure en Haute-Saône en 1956. C’est un retour aux sources pour l’ex- entraîneur joueur de l’équipe de Division d’Honneur de 1983 à 1987, qui a ensuite pris la direction du Centre de formation et de l’équipe réserve de l’ASNL jusqu’en 1993. Ensuite, Alain Perrin a entraîné l’ES Troyes AC (1993-2002), l’Olympique de Marseille (2002-jan. 04), Al-Ain (EAU, 2004), Portsmouth (Ang, avril 2005-nov. 05), le FC Sochaux-Montbéliard (2006/07), l’Olympique Lyonnais (2007/08), l’AS Saint-Etienne (nov. 2008-déc. 09), Al-Khor (Qat, 2010-12), Qatar Olympique (Qat, 2012), Al-Gharafa (Qat, 2012/2013), Umm-Salal (Qat, 2013), puis la Sélection nationale chinoise (2014-2016).
Son palmarès : Champion de Ligue 1 (2008), Coupe de France (2007 et 2008), Trophée des Champions (2007), Coupe Intertoto (2001).
De retour à Nancy, dans un rôle de conseiller et d’auditeur dans le cadre du projet de revente du Club, Alain Perrin a finalement retrouvé la banc d’entraîneur de l’ASNL.

Résumé vidéo du match aller 

 

Le point avant la rencontre :

Paris FC
4e avec 32 points – 8V, 8N, 3D – 18 bp / 11 bc
A l’extérieur : 13e avec 11 points – 2V,5N,3D – 6 bp / 9 bc
Ses cinq derniers résultats (L2) : V,N,V,V,N
Ses cinq derniers matches à l’extérieur (L2, CdF) : V,D,D,N,V
Son Attaque : 14e (18 buts / 2 pénalties)
Sa Défense : 1ère (11 buts / 1 pénalty )
CJ : 21 – CR : 3
Son meilleur buteur : Silas Wamangituka, 4 buts

AS Nancy-Lorraine
19e avec 13 points – 3V, 4N,11D – 10 bp / 24 bc
A domicile : 19e avec 5 points – 1V, 2N, 6D – 3 bp / 11 bc
Ses cinq derniers résultats (L2, CdF) : V,N,V,N,V
Ses cinq derniers matches à domicile (L2) : N,D,D,V,N
Son Attaque : 20e (10 buts / 1 pénalty )
Sa Défense : 13e (24 buts / 2 pénalties )
CJ : 36 – CR : 3
Son meilleur buteur : Malali Dembele, 3 buts

Les Arbitres de la rencontre :
Arbitre principal : Benjamin Lepaysant.
Arbitre Fédéral F2, M. Benjamin Lepaysant a arbitré 9 rencontres de Domino’s Ligue 2 lors des matches aller, mais ni Nancy, ni le PFC.
Arbitres assistants : Tugdual Philippe & Cédric Moreau
4e Arbitre : Cédric Mouysset.

Les précédents Paris FC – AS Nancy-Lorraine
1971/72 D1 : ASNL 2-3 Paris SGFC                Classement : PSGFC : 16e –ASNL : 10e
1972/73 D1 : ASNL 1-2 Paris FC                      Classement : PFC : 12e – ASNL : 6e
1973/74 D1 : ASNL 1-1 Paris FC                       Classement : PFC 19e –ASNL : 18e
1978/79 D1 : ASNL 5-1 Paris FC                      Classement : PFC 19e – ASNL : 11e
2015/16 L2 : ASNL 3-2 Paris FC                     Classement PFC : 20e – ASNL : 1er
2017/18 L2 : ASNL 0-1 Paris FC                      Classement PFC : 8e – ASNL : 17e

D’un Club à l’autre

Bernard Caron, Jean-Paul Cohuet, Gérard Cenzato, Fathi Chebel, Wagneau Eloi, Romain Grange, Bernard Lech, Yves Mariot, Michel Prost et Ruben Umpierrez ont porté le maillot des deux clubs.
Roger Lemerre a joué à Nancy et entraîné le Paris FC. De son côté, Francis Smerecki a été milieu de terrain du Paris FC. Entraîneur, il a dirigé l’ASNL pendant deux saisons.
Michel Cauzic a été Directeur administratif à Nancy et à Paris.
Claude Cuny, Président et figure légendaire de l’ASNL et du Football, contribua, à la fin des années 60, à la relance du football à Paris qui aboutit à la naissance du Paris Football Club en 1969.

Rédacteur Philippe Descottes

Clara Mateo : « Derby ou pas, nous devons gagner »

Clara Mateo : « Derby ou pas, nous devons gagner »

Avant d’affronter Fleury, ce samedi au Stade Robert Bobin (14h30), notre attaquante, Clara Mateo s’est confiée à notre micro. Elle est notamment revenue sur les ambitions du club en cette seconde partie de championnat, la belle qualification en Coupe de France à Montpellier ou encore ses performances.

Clara, c’est reparti pour la dernière ligne droite de la saison concernant le championnat et la coupe de France. Quelles sont tes attentes avec le Paris FC pour ces derniers mois de compétition ?

L’objectif premier est de réaliser une meilleure seconde partie de saison. Nous savons qu’il y a eu des hauts et aussi des bas avant la trêve hivernale. On se doit, à présent, de relancer notre championnat à commencer dès ce week-end face à Fleury. Nous l’avons très bien fait à Montpellier, alors autant réaliser ce genre de performance en championnat à domicile.

Montpellier, justement. Une victoire de prestige sur le terrain d’un grand nom du championnat de France et une qualification pour les huitièmes de finale de la Coupe de France. Pour débuter l’année, il n’y a pas mieux, n’est-ce pas ?

C’est que quand on a vu le tirage, on savait que nous allions être confrontée à une très grosse équipe de la D1 Féminine. On est forcément ultra-satisfaites de notre performance et du résultat. C’est toujours bien et gratifiant de réussir une performance à Montpellier. Je disais qu’il fallait lancer l’année 2019 comme il faut en championnat, mais c’est vrai que débuter par une qualification en coupe, c’est une très bonne chose.

Ce match a été un peu particulier pour toi puisque tu es la seule buteuse de la rencontre. Comment as-tu vécu ton but ?

Le sentiment qui prédomine dès que le ballon franchit la ligne de but, c’est forcément la joie. Le plus important, c’est que l’équipe ait réussi à conserver ce petit but d’avance et que la qualification en huitièmes de finale soit à nous.

 

En huitièmes de finale de la Coupe de France, vous affronterez l’US Saint-Malo, équipe de Division 2. Comment faudra t-il aborder cette rencontre ?

Il faudra bien évidemment se méfier d’un adversaire qui a réussi à éliminer Bordeaux ! Nous ne devons pas nous reposer sur nos acquis. Il faudra proposer la même intensité, la même envie de jouer toutes ensemble. Il y aura, sans aucun doute, une belle ambiance en Bretagne. À nous de faire le job !

« Si c’est une coéquipière qui marque, je suis aussi contente que si c’est moi qui poussais le ballon dans les filets »

 

Dans une saison où il paraît compliqué de rattraper le duo de tête (l’Olympique lyonnais et le Paris Saint-Germain), la Coupe de France peut être un objectif à court terme pour le Paris FC ?

On essaiera d’aller le plus loin possible. En cette seconde partie de championnat, il y a beaucoup moins de matchs donc passer les tours de Coupe de France peut nous permettre de garder un rythme de compétition conséquent. C’est important de voir le plus loin possible dans ce genre de compétition, on ne sait jamais ce qu’il peut arriver… Mais il faudra d’abord passer par Saint-Malo qui sera un adversaire compliqué à manœuvrer.

Tu as inscrit ton premier but, cette saison, lors de la 10ème journée de championnat (face à Metz). Quelles sont tes impressions sur ta saison à mi-parcours ?

J’ai mis du temps à inscrire mon premier but. C’est ce que l’on demande en tant qu’attaquante mais le plus important c’est le collectif. Si c’est une coéquipière qui marque, je suis aussi contente que si c’est moi qui poussais le ballon dans les filets.

 

Face à Montpellier, tu es même revenue en défense pour aider tes coéquipières… 

J’aime me surpasser. Je pense même que nous aimons toutes nous surpasser. Nous nous devons d’être là les unes pour les autres, c’est primordial. C’est d’ailleurs comme ça que nous réussirons de belles choses…

Ce samedi, le Paris FC reçoit donc le voisin francilien, Fleury 91. Comment abordes-tu cette rencontre ?

Que ce soit le derby ou pas, nous nous devons de confirmer le résultat à Montpellier. Il y a toujours un petit supplément quand on affronte un voisin, qui plus est Fleury. Le fait que nos deux stades soient très proches y jouent aussi beaucoup. Nous avons envie de tout gagner.

Du terrain au studio de réalité virtuelle

Du terrain au studio de réalité virtuelle

Vincent Demarconnay, Christopher Dilo et Didier Ovono accompagnés de leur entraîneur, Mickaël Boully se sont rendus à Laval pour découvrir le show-room de Eon Reality, une société spécialisée dans la réalité virtuelle. Ils ont pu s’essayer à plusieurs expériences mêlant l’équilibre, et l’espace. Un moment aussi convivial qu’intéressant.

 

Sponsors