Le vendredi 20 février, Bruno Bollini s’éteignait à l’âge de 81 ans. Né à Paris, le 14 septembre 1933, Bruno Bollini a joué dans sa jeunesse à l’USO Clichy. En 1951, il débute sa carrière de footballeur professionnel au Stade Français avant de signer en 1956 au Racing Club de Paris, deux clubs franciliens qui n’existent plus aujourd’hui au niveau fédéral.

Défenseur ou milieu de terrain, Bruno Bollini a défendu les couleurs des « Pingouins », les « Ciel et Blanc », pendant 10 saisons et porté le maillot de l’Equipe de France à trois reprises.

Une fois sa carrière de joueur terminée, Bruno Bollini a beaucoup fait pour améliorer le statut des footballeurs professionnels français de l’époque (un statut qui n’a plus grand chose à voir avec celui d’aujourd’hui !). Il a été ainsi l’un membres fondateurs de l’UNFP, l’Union Nationale des Footballeurs Professionnels, dont il a été le secrétaire général pendant de nombreuses années.

Comme ancien international, il a été un membre actif du Club des Internationaux du Football, dont Jean « Tchouki » Djorkaeff et René Charrier, deux anciens du Paris FC, furent respectivement président et secrétaire général.

Côté terrain, Bruno Bollini a été directeur sportif du Paris FC dans ses années pro (70/80).

En 1998, invité à l’inauguration du Stade de France, il déclarait, entre autres : « Sport business, le football est devenu vicieux, les joueurs tirent les maillots, se laissent tomber dans la surface (…). Comment voulez-vous que les jeunes ne suivent pas leur exemple sur les terrains comme dans la vie ? Il faut que l´éthique reste au-dessus de l´argent. Dans les années soixante, je me suis battu pour que les footballeurs puissent monnayer leur talent. Aujourd´hui, avec les transferts, ils sont redevenus des esclaves, même s´il s´agit d´un esclavagisme doré. » (entretien accordé à Hervé Dacquet dans « Le Parisien » du 27 juin 1998).

A sa famille et à ses proches, le Paris FC présente ses plus sincères condoléances.

Rédacteur : Philippe Descottes
Crédits photo : FFF

Sponsors