Dans son édition du jeudi 28 août, « Le Parisien » a annoncé le décès de Jean-François Beltramini (4e en partant de la gauche, debout, au 2e rang) des suites d’une longue maladie. Il avait 66 ans. Né à Clayes-sous-Bois, dans les Yvelines, le 5 janvier 1948, il a fait ses débuts en 1969 au CA Mantes-la-Ville. Attaquant, il y restera jusqu’en juin 1973, avant de tenter une expérience au Stade de Reims en Division 1 (ex-L1), de revenir à Mantes, puis de prendre le chemin du Stade Lavallois en Division 2 (ex-L2). En juillet 1975 il signe au Paris FC alors en Deuxième Division. C’est au poste d’avant-centre qu’il éclate totalement. Il contribuera d’ailleurs à la montée du PFC en Division 1 à l’issue de la saison 1977-78. Malgré ses 14 buts en D1, le club ne pourra éviter la relégation à la suite de deux matchs de barrages contre le RC Lens et une cruelle séance de tirs au but.

Après un bref passage au PSG, il retrouve à Rouen, Robert Vicot, qui fut son entraîneur au Paris FC. A 33 ans, il marque 16 buts au cours de la saison 1981-82, ce qui permet au FCR de retrouver la D1. Jean-François Beltramini portera le maillot des Diables rouges pendant encore trois saisons avant de quitter le football professionnel et de diriger une entreprise de maçonnerie à… Clayes-Sous-Bois.

Ces dernières années il a rechaussé les crampons pour des rencontres de bienfaisance dans les rangs des Polymusclés ou avec les anciens du FC Rouen.

Au Paris FC, où il est resté quatre saisons, Jean-François Beltramini, « Jef » ou « Beltra », aura disputé plus de 140 matches (championnat et Coupe de France) et inscrit une quarantaine de buts. En dehors de ses qualités de joueurs, Jean-François laissera l’image d’un homme un peu réservé, mais simple et accessible.

Le Paris Football Club adresse à sa famille et à ses proches ses plus sincères condoléances.

 

Rédacteur : Philippe Descottes

Sponsors