Les hasards du calendrier font parfois bien les choses… Après Strasbourg, la réception d’Avranches, club de La Manche, se profile le match contre le Red Star FC. Le point commun ? Roger Lemerre. Entraîneur de Strasbourg, né à Bricquebec dans La Manche, Roger Lemerre a également entraîné le Red Star et le Paris FC. Petit retour en arrière…

Né à Bricquebec, le 18 juin 1941, Roger Lemerre débute sa carrière de joueur professionnel au CS Sedan (D1/L1) en 1961. Venu comme attaquant, c’est pourtant au poste d’arrière central qu’il va s’imposer. Il reste huit saisons dans les Ardennes et connaît ses premières sélections en Équipe de France. En 1969, il rejoint le FC Nantes (D1/L1), avant de signer à l’AS Nancy-Lorraine (1971/73 – D1/L1) et de terminer sa carrière de joueur à Lens (1973/75 – D1/L1). En parallèle, il passe son diplôme d’entraîneur. II trouve très rapidement un club et s’engage avec le Red Star à l’inter-saison 1975. 20e de D1, l’équipe audonienne vient d’être reléguée en D2 (L2). Doté des pleins pouvoirs à la direction technique, Roger Lemerre va être l’homme de la reconstruction sportive. Pour sa 1ère année au Red Star et dans ses nouvelles fonctions, le Red Star termine 2e du groupe B de D2, à 3 petits points du seul promu du groupe, Angers.

Après une 9e place en 76/77, la saison suivante les Audoniens disputent la course à la montée avec Lille… et le Paris FC ! Au Stade Bauer, en mars 78, le PFC, emmenée par Daniel Bourgeois, ex-audonien, s’impose 1 but à 0. Une victoire importante mais non décisive. A l’arrivée, le LOSC monte directement, le PFC dispute les barrages et le Red Star est rétrogradé administrativement malgré sa 3e place. Roger Lemerre retrouve Lens, mais cette fois comme entraîneur. Le RCL lui aussi vient de redescendre en D2. Les jeunes Lensois réalisent une très belle saison. Seconds du groupe B de Division 2, ils participent aux barrages pour l’accession à la D1 (L1). Son adversaire ? Le Paris FC, 19e de D1 à la différence du but avec Valenciennes ! Match nul 0-0 à l’aller et au retour et c’est l’insoutenable séance des tirs au but qui désigne le promu et le relégué. Lens s’impose 3 à 1. Malgré ce résultat, Roger Lemerre, qui a pourtant acquis une solide réputation, notamment grâce à son autorité et sa rigueur, n’est pas maintenu à son poste. Il signe alors au… Paris FC !

Lemerre

Comme pour le Red Star, le club est en reconstruction. Fidèle à son habitude, le nouveau coach s’appuie sur de jeunes joueurs encadrés par quelques éléments expérimentés. Sous sa direction le Paris FC termine 7e du groupe B de 2e Divsion et atteint la ½ finale de la Coupe de France ! La 2e année sera nettement moins bonne avec la 15e place du groupe B de D2. Roger Lemerre est remplacé par Alberto Muro au début octobre 1981. En novembre, le Manchot arrive au RC Strasbourg alors en mauvaise posture en D1. Il succède à Max Hild et redresse la situation. Il reste en Alsace jusqu’en mai 1983.

Par la suite, il revient au Red Star pour une saison (1985/86 – D2) avant de prendre en main plusieurs sélections nationales. Champion du Monde 1995, avec l’Équipe de France Militaires, vainqueur de l’Euro 2000 avec l’Équipe de France, il a aussi emmené à la victoire la sélection de Tunisie lors la Coupe d’Afrique des Nations en 2004.

A 73 ans, Roger Lemerre n’a peut-être par encore raccroché définitivement les crampons. Ainsi, en juillet 2014, il a terminé un CDD de 6 mois avec l’Étoile Sportive du Sahel (1ère Division de Tunisie).

Remerciements à Gilles Saillant pour les photos de Roger Lemerre
Rédaction : Philippe Descottes

Sponsors