Avant d’affronter Fleury, ce samedi au Stade Robert Bobin (14h30), notre attaquante, Clara Mateo s’est confiée à notre micro. Elle est notamment revenue sur les ambitions du club en cette seconde partie de championnat, la belle qualification en Coupe de France à Montpellier ou encore ses performances.

Clara, c’est reparti pour la dernière ligne droite de la saison concernant le championnat et la coupe de France. Quelles sont tes attentes avec le Paris FC pour ces derniers mois de compétition ?

L’objectif premier est de réaliser une meilleure seconde partie de saison. Nous savons qu’il y a eu des hauts et aussi des bas avant la trêve hivernale. On se doit, à présent, de relancer notre championnat à commencer dès ce week-end face à Fleury. Nous l’avons très bien fait à Montpellier, alors autant réaliser ce genre de performance en championnat à domicile.

Montpellier, justement. Une victoire de prestige sur le terrain d’un grand nom du championnat de France et une qualification pour les huitièmes de finale de la Coupe de France. Pour débuter l’année, il n’y a pas mieux, n’est-ce pas ?

C’est que quand on a vu le tirage, on savait que nous allions être confrontée à une très grosse équipe de la D1 Féminine. On est forcément ultra-satisfaites de notre performance et du résultat. C’est toujours bien et gratifiant de réussir une performance à Montpellier. Je disais qu’il fallait lancer l’année 2019 comme il faut en championnat, mais c’est vrai que débuter par une qualification en coupe, c’est une très bonne chose.

Ce match a été un peu particulier pour toi puisque tu es la seule buteuse de la rencontre. Comment as-tu vécu ton but ?

Le sentiment qui prédomine dès que le ballon franchit la ligne de but, c’est forcément la joie. Le plus important, c’est que l’équipe ait réussi à conserver ce petit but d’avance et que la qualification en huitièmes de finale soit à nous.

 

En huitièmes de finale de la Coupe de France, vous affronterez l’US Saint-Malo, équipe de Division 2. Comment faudra t-il aborder cette rencontre ?

Il faudra bien évidemment se méfier d’un adversaire qui a réussi à éliminer Bordeaux ! Nous ne devons pas nous reposer sur nos acquis. Il faudra proposer la même intensité, la même envie de jouer toutes ensemble. Il y aura, sans aucun doute, une belle ambiance en Bretagne. À nous de faire le job !

« Si c’est une coéquipière qui marque, je suis aussi contente que si c’est moi qui poussais le ballon dans les filets »

 

Dans une saison où il paraît compliqué de rattraper le duo de tête (l’Olympique lyonnais et le Paris Saint-Germain), la Coupe de France peut être un objectif à court terme pour le Paris FC ?

On essaiera d’aller le plus loin possible. En cette seconde partie de championnat, il y a beaucoup moins de matchs donc passer les tours de Coupe de France peut nous permettre de garder un rythme de compétition conséquent. C’est important de voir le plus loin possible dans ce genre de compétition, on ne sait jamais ce qu’il peut arriver… Mais il faudra d’abord passer par Saint-Malo qui sera un adversaire compliqué à manœuvrer.

Tu as inscrit ton premier but, cette saison, lors de la 10ème journée de championnat (face à Metz). Quelles sont tes impressions sur ta saison à mi-parcours ?

J’ai mis du temps à inscrire mon premier but. C’est ce que l’on demande en tant qu’attaquante mais le plus important c’est le collectif. Si c’est une coéquipière qui marque, je suis aussi contente que si c’est moi qui poussais le ballon dans les filets.

 

Face à Montpellier, tu es même revenue en défense pour aider tes coéquipières… 

J’aime me surpasser. Je pense même que nous aimons toutes nous surpasser. Nous nous devons d’être là les unes pour les autres, c’est primordial. C’est d’ailleurs comme ça que nous réussirons de belles choses…

Ce samedi, le Paris FC reçoit donc le voisin francilien, Fleury 91. Comment abordes-tu cette rencontre ?

Que ce soit le derby ou pas, nous nous devons de confirmer le résultat à Montpellier. Il y a toujours un petit supplément quand on affronte un voisin, qui plus est Fleury. Le fait que nos deux stades soient très proches y jouent aussi beaucoup. Nous avons envie de tout gagner.

Sponsors