Avant d’affronter le Paris Saint-Germain, au Stade Robert Bobin, pour le compte de la 13ème journée de D1 Féminine, Mathilde Bourdieu nous a accordés un entretien. L’occasion pour la jeune attaquante parisienne de revenir sur sa progression, l’équipe de France mais aussi les nouveaux droits TV qui mettent en lumière le championnat. Entretien.

Mathilde, la saison dernière, tu as disputé 14 matchs de D1 Féminine sur la saison (dont 11 titularisations). Cette saison tu as déjà été utilisée à 12 reprises, donc 10 titularisations. Comment expliques-tu cette progression ?

L’année dernière, c’était ma première saison au plus haut niveau donc il était normal que mon temps de jeu soit plus faible. J’ai également été blessée longtemps ce qui ne m’a pas permise de m’exprimer sur le terrain. Cette saison, je me suis préparée correctement. Je suis vraiment heureuse que l’on me fasse confiance. J’engrange de l’expérience et du temps de jeu. Tout est bénéfique pour moi.

Niveau efficacité, c’est identique. Quatre buts la saison dernière, une stat que tu as déjà égalée après 12 journées de D1 Féminine…

Je suis contente de cette progression. Il est vrai que cette saison, je me sens libérée. J’ai beaucoup appris depuis un an, du coup j’applique tout cela sur le terrain et ça fonctionne plutôt bien. Il faut que je reste sur cette bonne dynamique. Je suis attaquante donc je me dois d’être efficace pour l’équipe. C’est mon job.

Sur ces 4 buts tu en as inscrit 3 à l’extérieur de la surface… C’est devenu ta spécialité ?

(Rires) C’est surtout de l’instantané ! Quand l’occasion se présente et que toutes les conditions sont réunies, je tire. Cette saison, je tente beaucoup plus ma chance. À côté de cela, ça ne pose pas de problème d’avoir juste à pousser le ballon dans les filets ou de jouer le renard des surfaces quand il le faut. Contre Dijon, j’ai profité d’une tête d’Annaïg (Butel) pour placer la mienne dans les filets. J’étais toute aussi contente de marquer ce but que celui contre Bordeaux ou Soyaux.

Du coup, tu te fixes un petit objectif cette saison au point de vue statistiques ?

J’aimerais bien dépasser la barre des 10 buts. Ca serait vraiment top. Mais peu m’importe si c’est moi ou une autre qui inscrit un but victorieux. Si je suis à l’avant-dernière passe, ou la dernière ou même la première passe qui amène un but, ça me convient. Je veux être décisive pour l’équipe.

Tes performances t’ont d’ailleurs valu une convocation en équipe de France B il y a quelques semaines. Quel est le premier sentiment quand on est appelé par le sélectionneur de son pays ?

C’est que du bonheur ! La première convocation a toujours une saveur particulière. À 19 ans, pouvoir découvrir les Bleues, c’est super. Même si ce n’est pas encore l’équipe A, c’est une vraie fierté. Je ne m’y attendais pas du tout.

Tu parlais de l’équipe de France A… Selon toi, quels sont les axes de progression pour attirer l’oeil de Corinne Diacre ?

C’est surtout de la constance… Même si je suis jeune, je me dois d’être plus régulière. C’est à cet instant précis que je ferai un pas vers l’équipe de France A. Et, les résultats en club comptent également, donc il y a beaucoup d’éléments. Dans tous les cas, je ne suis pas pressée, je dois prendre mon temps et franchir les paliers petit à petit.

Penses-tu, dans un coin de ta tête à la Coupe du Monde qui va se dérouler en France l’été prochain ?

Ça serait mentir de dire que je n’y pense pas, mais j’en suis loin pour l’instant. Si ce n’est pas pour cette année, je vais travailler pour y arriver.

On revient à la D1 Féminine. Depuis l’acquisition des droits du championnat par Canal +, il y a une plus grande couverture médiatique de ton sport. Comment le vis-tu ?

C’est que du plus pour nous, pour le championnat. On nous regarde de plus en plus, il y a un véritable engouement. Plus personnellement, ma famille est super contente. Ceux qui ne peuvent pas venir me voir jouer peuvent, à présent, regarder les matchs.

Ce dimanche, le Paris FC retrouve le PSG au Stade Robert Bobin. Comment abordes-tu cette rencontre ? Il y a un revanche à prendre après le match aller ?

Avant de penser à la revanche, il faut rebondir après notre défaite à Lille. Nous devons nous remettre en confiance et pourquoi pas faire un résultat. Ce derby sera chaud mais il faudra se servir de tout ce qu’on a travaillé depuis plusieurs semaines pour essayer de les embêter. On doit montrer de quoi nous sommes capables !

Sponsors