Ce vendredi (20h) le Paris FC reçoit à Charléty l’USL Dunkerque, une équipe qui ne fait pas beaucoup de bruit mais qui réalise une bonne saison.

Il y a des équipes dont on parle beaucoup, pour un oui ou pour un non, souvent à tord et à travers, et puis il y a celles dont on n’entend jamais parler ou presque, mais qui poursuivent néanmoins leur petit bonhomme de chemin. L’Union Sportive Littoral Dunkerque appartient à cette deuxième catégorie. Un an après son retour en National, sauf catastrophe qui semble peu probable, les Nordistes devraient attendre l’objectif fixé par leur entraîneur, à savoir « laisser le club en National ». En regardant le classement du championnat, on s’aperçoit qu’il ne manque pas grand-chose à Dunkerque pour venir se joindre à la lutte pour le podium. L’un de ses soucis a été sa difficulté à s’imposer à domicile. Entre le 15 août (2e journée), date de sa victoire au Stade Tribut contre le SC Amiens, et le 7 novembre 2014 (12e journée), victoire sur le Poiré-Sur-Vie, l’USLD n’a pas gagné une rencontre à la maison, s’est incliné deux fois et a partagé les points à deux reprises. Certes, les Dunkerquois voyagent plutôt bien, mais ils ont quand même laissé filer quelques points précieux, d’autant plus qu’en décembre ils se sont inclinés deux fois de suite, à l’extérieur, contre le Red Star FC (1-0), puis à Chambly (2-0). Depuis la trêve hivernale, les « Bleu et Blanc » semblent repartis avec une nouvelle dynamique. En dépit d’une défaite à la maison contre Luçon (0-1), ils ont empoché 9 points sur 12 en 4 journées de National. Avec 30 points et un match en retard, l’USLD peut encore prétendre, comme d’autres, à une place sur le podium.

Si « Contre vents et marées » est la devise de Dunkerque, elle convient très bien au Paris FC. A Saint-Ouen, samedi dernier, le PFC s’est incliné à la suite d’une décision contestable qui a eu une grosse influence sur l’issue de la partie. Bien sûr, avec des « si » on pourrait refaire le monde. En attendant, la défaite est là. Il faut bien entendu tirer les enseignements de ce qui n’a pas fonctionné, mais aussi tourner la page et repartir du bon pied, « contre vents et marées » justement. Ce n’est qu’une péripétie au cours d’une saison. Dans un passé très récent, les joueurs de Christophe Taine ont montré qu’ils avaient la capacité de réagir. C’est avec cette force mentale que le PFC va repartir de l’avant.

Allez le Paris FC !

La saison dernière

Paris FC
9e avec 46 points
(11V 13N 10D – 31bp / 26 bc)

USL Dunkerque
5e avec 50 points
(12V, 14N, 8D – 35bp / 30bc)

Le point avant la rencontre

Paris FC
1er avec 41 points
A domicile: 2e avec 24 points. 7V, 3N, 1D (17 bp / 7 bc)
Ses cinq premiers matches : V,V, D,V,D
Son meilleur buteur : Idriss Ech-Chergui, 7 buts

USL Dunkerque
6e avec 30 points
A l’extérieur: 3e avec 15 points. 4V, 3N, 3D (9 bp / 10 bc)
Ses cinq premiers matches : D,V,V,D,V
Son meilleur buteur : Oussoumane Fofana, 7 buts.

A l’aller

12/09 (6e journée) : USL Dunkerque 1-1 Paris FC (T.Keita 69e)

Retrouvez les buts du match aller et notamment le sublime coup franc de Tiécoro Keita.


Buts USL Dunkerque – Paris FC (1-1) par parisfc

Les précédents Paris FC – USL Dunkerque

1974/75 (D2/L2) : USD bat Paris FC 2-1 Classement : PFC: 15e – USD: 6e
1975/76 (D2/L2) : Paris FC bat USD 5-2 Classement: PFC: 12e – USD: 11e
1977/78 (D2/L2) : USD bat Paris FC 1-0 Classement : PFC: 2e – USD: 4e
1980/81 (D2/L2) : Paris FC et USD 1-1 Classement : PFC: 15e – USD: 16e
1996/97 (N) : Paris FC et USD 0-0 Classement : PFC: 3e – USLD: 10e
2013/14 (N) : Paris FC et USD 2-2 Classement : PFC : 9e – USLD : 5e

De l’USL Dunkerque au Paris FC (… ou l’inverse)

Xavier Poitrinal (Responsable de l’entraînement des gardiens à Auxerre puis à Nancy) a gardé les buts de Dunkerque avant de venir au Paris FC. «King» Arthur Gomis a porté le maillot du PFC avant de signer à l’USLD en 2008. Enfin, Oussoumane Fofana, au PFC la saison dernière, a rejoint Dunkerque en juillet dernier.

Rédacteur : Philippe Descottes

Sponsors